Go Blonder, Go Reder

Par une froide journée d’été belge, je me promène le coeur battant dans un Kruidvat. (Le paradis Baby !)

Je me pose la question que tout fille mèchée (peut-être éméchée aussi..) à qui on a un jour dit   » le soleil fera le reste » et qui vit  dans le cercle polaire (ou en dessus de Paris): « Mais si le soleil ne venait pas? Si je restais sous une masse grisâtre ? Et si…oh qu’est ce que c’est que ça? »

ça, c’était le « Go Blonder » de M. Frieda. John et moi c’est une grande histoire d’amour, ne serait-ce parce que je considère que leur sérum thermo-protecteur est juste le sérum qui protège de la chaleur ultime.

Le Blabla :

Sa formule polyvalente en instance de brevet enrichie d’agrumes et de camomille (le passage où tu crois que c’est presque naturel) agit sous l’effet des appareils chauffants pour éclaircir graduellement les cheveux, leur conférant une couleur plus blonde d’apparence naturelle. Avec un agent thermoprotecteur. Emploie une technologie en instance de brevet avec des polymères fixatifs et revitalisants qui stimulent la rétention de peroxyde d’hydrogène (le passage où tu comprends que ça ne l’est pas), permettant de contrôler l’éclaircissement.
Éclaircit visiblement après 3 à 5 utilisations. (le passage qui donne l’espoir)
Agit sous la chaleur du sèche-cheveux pour éclaircir graduellement la chevelure blonde.(Ok, j’ai ça chez moi)
Eclaircit progressivement pour un blond ensoleillé et naturel toute l’année.(Naturel..hum…HUM)

Les précautions d’emplois:

NE CONVIENT PAS AUX CHEVEUX BRUNS OU PLUS FONCÉS (ok, ça j’ai pas, ça va)

Mode d’emploi : Vaporisez abondamment le produit sur vos cheveux séchés à la serviette et coiffez à votre guise. Pour obtenir de meilleurs résultats, utilisez un fer plat ou un fer à friser après le sèche-cheveux. Plus vous apportez de chaleur, plus l’effet éclaircissant sera intense(Plus simple que de se faire un café avec une Senseo) .

ÉCLAIRCISSEMENT GLOBAL : Vaporisez les cheveux abondamment en vous assurant de recouvrir les sections en surface et les sections inférieures. Peignez et utilisez un sèche-cheveux.

MÈCHES : Vaporisez sur les mèches à traiter de la racine à la pointe. Peignez et utilisez un sèche-cheveux.

ÉCLAIRCIR VOS RACINES : Séparez les cheveux en sections d’un pouce et vaporisez les racines. Séchez au sèche-cheveux.

Sur la boîte, c’est sympa comme une soirée open bière.

Bon je suis à la base blonde cendrée et modifiée génétiquement avec des mèches blondes claires cendrées. « Perfect » me dis-je innocemment.

Sauf que non, pas perfect du tout.

Des forces supérieures m’ont punie pour mon impudence.

Concrètement je m’attendais à quoi ? :  A des racines moins visibles mais sans être aussi claire (un dégradé de blond ne m’aurait pas chafouiné). Atténuer pour mieux régner en somme. Et le côté déjà cuivré ….disparition. Il me semblait avoir des attentes réalisables. Mais…mais….

Au bout de trois applications, mes racines était cuivrées. Oui, j’étais rousse et le reste des longueurs non mèchées idem…Pour les mèches rien de plus si ce n’est mes pointes trucidées (enfin sèches, cramées). Je n’ai rien contre un beau roux mais là …c’est comme si votre petite soeur qui est au collège avait décidé de se décolorer les sourcils au peroxyde d’hydrogène. Ce qui fait que pour un résultat honnête au niveau couleur, j’aurais peut-être due pousser à 10 applications mais je n’avais pas envie de ressembler à un balai fait de pailles. Ma conscience me l’interdisait.

Je ne vous conseille pas donc de jouer à l’apprentie chimiste avec un produit qui contient de l’eau oxygénée quelque soit la marque sauf si vous rêvez de cuivrer vos masses capillaires et de l’assécher dans la pure tradition des massacres chevelesques  (on a tous des rêves différents cela dit ), dans ce cas foncez !

Comme je suis dans ma phase: « je laisse pousser, Toad est mon jumeau, mais je resterais forte » , j’avais le coeur brisé  à la simple idée de couper 1mm de pointes (tu la connais toi aussi cette peur du coupage-de-pointe-seulement ?).J’ai donc misé sur des produits Kerastase qui coûtent peut-être le PIB d’un pays du tiers-monde mais qui te sauvent la vie comme personne et attendu de refaire des mèches par dessus.

Je ne le conseille donc absolument pas. Soyez patients. Soyez fort.

B.O. du moment : Jessie J – Domino

On fait du Milsim les gars !

Ou pas.

En fait, là, pas du tout. Oui je sais c’est un peu révoltant/dégeulasse/outrageant d’attirer un lectorat qui sera sans doutes peu enclin à trouver un intérêt dans le présent article. Comment expliquer « ça » dans votre historique plus tard? Je t’aiderais dans un prochain article qui s’intitulera « l’ostréiculture en milieu hostile ».

Passons, venons au fait. Toi qui rêve de changer de couleur (de cheveux, s’entend,je ne m’adresse pas à ceux et à celles qui se prennent pour Sylar , non je ne suis pas de celle-là). Toi qui le fait au plus grand mépris de ta fibre cappillaire. Toi qui veut passer du noir-pocahontas au blond-Alice-in-the-wonderland en passant par le look Petite Sirène, tu as bien fait de continuer à lire.

J’ai moi-même fait et voulu du rouge.Je le confesse même si j’avais jeté la première pierre à Rihana quand elle l’avait fait.

Plusieurs constats m’on vite sauté à la gueule sont vite apparus :

  1. Quand on veut du cuivré, rougoyer, flamboyer, il faut savoir que ça va dégorger. Oh que oui, ta baignoire ça va être la nuit de la Saint-Barthélémy. Ta douche va en prendre un coup et ta couleur va s’affadir. Ce qui nous amène au second point.
  2. Il va donc falloir que tu refasses ultra-régulièrement ta couleur (hommage aux cheveux morts) jusqu’à ce que ces saloperies de pigments s’accrochent, sinon bonjour reflets que je qualifierais d’holographiques (roux/orange tout ça).
  3. Si tu t’en fous et que pas comme moi tu rêves de cheveux longs et fort , ça va. Parce que vient en suite ce théorème appliquable dans beaucoup de domaines « C’est comme les mikados, on en a jamais assez ». On en veut toujours plus. Oui.Quelques soient la couleur que j’ai pu faire c’était toujours acajou. Pas rouge-rouge. Et là je me suis dis en moi-même « s’il faut que tu décolores, ce n’est pas la peine ».Maintenant il y a certainement des coiffeurs plus scrupuleux je ne dis pas. Donc, pas possible.Sauf si je m’en fous d’avoir une couleur vomi et des racines cendres de 3km (ça ferait un ombré hair inédit, moche certes).
  4. Et au final,  je n’ai pas voulu passer par la case « oula, on va devoir décaper, gommer, décolorer pour un résultat minable ».

C’est là, qu’entre deux considérations sur le lait de coco et ses vertues et autre réflection qui mériteraient sans aucun doute un prix Nobel, je suis tombé sur le Colour B4.

Et c’est? Pour les plus pointus (ou ceux qui traînent inalassablement sur les forums de coiffure), c’est un peu comme le coulour out. Dans ce cas, pas d’amoniaque pas de poudre décolorante.En (très) gros, le produit agit sur les molécule des/de la colorations(s) et pour l’avoir vérifié n’influe donc en rien sur la couleur naturelle.

Normalement,  on doit se retrouver comme au moment où on  va appliquer sa première colo: vierge .

Comme de toutes façons, je n’aime pas mon état sauvage (cendre, pas blond clair cendré mais comme de la cendre…comme si tu pouvais secouer ta cheminée sur toi en sommes…) j’avais accusé le coup en prenand un petit blond foncé.Au cas où.

J’ai eu raison (mais en même temps je n’ai pas cellophané,un conseil, cellophane !). Je suis ressortie dérougie mais blondiesquement bizzare (un peu comme une décolo ratée).Pas grave, j’ai recouvert avec ma coloration pour mamie.

Et j’ai été heureuse, mes cheveux aussi.

(Non pas de photo, sauf si tu penses qu’une webcam Trust peut t’apporter des élément concluants…mais beaucoup de témoignages made in angleterre sur le net).

En sommes, Colour B4: Oui ou Non?

UN GROS OUI ! Pas de casse pour un bon résultat sans décoloration et sans mettre 70 euros là dedans, ça coute dans les 15 euros et tu gardes tes cheveux sur ta tête.

Je l’achète où?  Ici .

B.O. du moment : Your song-Ellie Goulding

Je ne suis pas un animal-ou le miracle d’Effaclar K

Ou pas  une ado.

Sauf que si. De la peau la. Epiderme/derme. Les glandes sébacées qui s’en donnent à coeur joie (bande de salopes boursoufflées).

Ce que j’aime dans la vie (outre les pims, mon mâle, et Godard) c’est le (merveilleux monde) de la cosmétique (je suis comme on dit dans les milieux autorisés « esthéticienne de formation »)(une expression un peu co…désuette).

Moi j’ai toujours eu une peau qui après quelques jours dans le mois de gloire, est pas canon, canon. Des ostiums folliculaires visibles mais visibles quoi(kékécé? C’est ce que le commun des mortels dénomment des « pores ».Ô le vilain mensonge.C’est moche. Que les publicitaires  aillent mourir en enfer avec leurs bébés chats. Les pores, c’est en rapport avec les glandes sudoripares, la sueur les enfants. Vous vous imaginez être bouché de là ? Le bordel. Je vous le fais pas dire. Les ostiums, c’est en rapport avec vos poils et votre glande sébacée, celle qui s’occupe du sébum la. Parce qu’il faut que la peau elle ait un apport huileux.C’est comme ça !). Et obstrués avec ça, enflammés. Des petits boutons. Des points noirs (ah nonn, stoooooooooooop, asssezzz).

Et…ET des fois, je brille. Trop de sébum tue l’utilité du sébum.Je poudre  pour ne plus étinceler de pas milles feux.

J’en ai eu un peu marre. Voire beaucoup. Et puis sur un forum que  j’aime quand même assez bien, une sorte de…MESSIE…épidermique a fait une révélation épatante (merci MissLyly, je te suis à jamais redevable, prend mon chat, il est à toi.): ne cherchons pas plus loin La Roche-Posay a LA solution.

Une gamme de produits faite pour moi (enfin ou toi, ou nous,enfin…): Effaclar.

Puis je vais me marier. Je ne veux pas que l’on me prenne pour la petite soeur que je n’ai pas.

J’y vais. J’y vais avec gaieté même acquérir ce qu’il faut.

Je prends la lotion astringente micro-exfoliante.

Lotion Astringente Micro-Exfoliante - Effaclar de La Roche Posay

Elle est cool celle là. Elle va désincruster les pores, et les assainir, exfolier avec mon pote LHA ( c’est quoiiii? C’est ça. En gros c’est mieux que l’acide salycilique. C’est bonnar.)

Et alors, ça donne quoi?

Je ne peux en parler qu’à court terme, mais c’est efficace. J’avais essayé les produits clinique , avec une lotion au principe identique. Libérés mes ostiums. Happy ma peau toute propre. Matin et soir, parce que je fais bien mes devoirs.

Le plus?: le prix (dans les 10 euros les 200 ml ), un fucking produit pharmaceutique de bonne qualité qui plus est !

Des détails ! : Ici, ici.

Je prends aussi Effaclar K .

C’est un soin jour ou/et nuit qui va lisser, clarifier votre teint mes poulets ET micro-exfolier (encore et toujours, c’est le secret ) toujours avec (je vous le donne dans le mille) le LHA (brave compagnon. C’est sensé faire un travail de longue haleine (rénover votre peau pour du long terme en somme).On nous dit même que ça fait une bonne base de make-up.

Ce que j’en dis: OUI ! OUI ET MILLE FOIS OUI ! Depuis peu aussi entre mes petites mains. Mais j’en suis fooooooolle (ouais !). OUI: ma peau est lissée, douce comme, comme  quelque chose de doux quoi.. OUI: c’est une base de maquillage EPATANTE. J’avais un fond de teint,Nivea Pure&Natural qui m’avait déçue (bon je n’y mettais pas tous les espoirs d’une vie non plus, je l’avais pris quand ma peau avait besoin d’hydratation due à la froidure hivernale ambiante). Pas couvrant, qui s’étirait mal, peluchant. Une belle merde à mon sens. Je voulais le jeter. Je ne l’ai pas fait. J’ai eu raison (je sais, je sais). Avec Effaclar K, il est tout simplement merveilleux (Oui à ce fond de teint MAIS  avec un bonne base lissante). OUI: mes boutons ont rapidement disparu, en deux jours ont pouvaient lire leur nom dans la rubrique nécrologique de mon historique épidermique. OUI: les néo-pores s’estompent déjà. OUI: alors là…je ne BRILLE PLUS DU TOUT de la journée (de la nuit certainement aussi). Sans avoir à mettre de la poudre matifiante qui plus est. Je crois que je vais pleurer. C’est la première fois de ma vie que quelque chose d’aussi dingue dermatologiquement m’arrive. Nous verrons si les promesses tiennent la route au long terme. Je mets quand même une crème de nuit hydratante pour peau sensible avant de fermer les yeux.

Alors je ne sais pas si elle et moi, on est particulièrement en omose mais elle me plaît vraiment. ça pourrait être du sérieux entre nous.

Le plus ?: pareil que pour la lotion .30 ml pour environ 11 euros. Une noisette suffit à l’application.

Des détails ! : Ici, ici.

En prime, en cadeau avec la crème j’ai eu le Gel Moussant Purifiant Peaux Grasses et Sensibles. Tout moi ça.

Je l’utilise comme démaquillant le soir (oui c’est mal, je devrais me démaquiller d’abord, ça va? on se calme?). Parce qu’avec toutes les saletés accumulées..

Et donc? : Et bien ma peau est parfaitement propre, même mon maquillage yeutesque part, plus de reste de noir qui me ferait ressembler à un panda le matin (fais-moi un bisous chéri !). Je le reprendrais aussi.

Des détails ! : Mais oui, je suis bonne voilà.

Tu pourras trouver tout ça dans ta pharmacie (à toi oui) ou ici :http://www.santemoinschere.com/ .

B.O. du moment : Nancy Sinatra « These boots are made for walking »